Les téléphones des hôtels se mettent à sonner

Les téléphones des hôtels se mettent à sonner

Les premiers rayons de soleil ont commencé à atteindre le tourisme grec à travers les nuages sombres de la pandémie, les téléphones des hôtels ont recommencé à sonner et les sites web des principaux voyagistes allemands voient le nombre de visiteurs augmenter, mais l’icône de réservation est rarement cliquée, tandis que les appels téléphoniques sont surtout limités aux demandes d’informations des voyageurs potentiels de cet été. D’autre part, plusieurs investisseurs que ce soit les gros investisseurs ou les particuliers ont acquis des immobiliers pour ouvrir des hôtel, en espérant qu’après la pandémie le marché de l’hôtellerie sera profitable et rentable. 

Certaines des grandes chaînes hôtelières en Grèce affirment que leurs systèmes ont suffisamment de réservations actives – datant de la période avant le 15 mars – pour que certaines de leurs unités fonctionnent avec un taux d’occupation de 50 % : D’autres grands groupes hôteliers ont commencé à recevoir des réservations, mais seulement pour le mois d’octobre. Ils espèrent tous que la saison sera prolongée jusqu’au début novembre afin de se remettre autant que possible des pertes subies en mai et juin.

Les grandes chaînes hôtelières qui desservent principalement le marché local reçoivent également de nombreux appels téléphoniques de clients grecs après avoir annoncé leur réouverture dans les semaines à venir.

Kathimerini s’est entretenue avec le plus grand tour opérateur allemand, TUI, et il est apparu clairement que l’activité sur ses sites web a commencé à reprendre, avec un fort intérêt pour la Grèce, l’Espagne et la Turquie. On observe une situation similaire chez son concurrent DER Touristik. Néanmoins, de nombreuses sources soulignent que toute nouvelle réservation pour juillet et août pourrait ne pas suffire à couvrir l’annulation anticipée d’anciennes réservations, qui devrait s’élever à 25%.

Selon certaines sources, le gouvernement allemand envisage d’assouplir ses conseils aux citoyens en matière de voyage, de sorte qu’il leur serait conseillé de ne pas se rendre dans des pays où l’on recense plus de 50 nouveaux cas de coronavirus par semaine.La Grèce se situe marginalement dans cette fourchette, bien que le seuil n’ait pas encore été fixé par les autorités allemandes.Compte tenu de la fermeture de la Grande-Bretagne, l’Allemagne est absolument cruciale pour le tourisme grec puisque l’année dernière, elle a représenté 3 milliards d’euros, soit 17 % de toutes les recettes des voyages en Grèce grâce aux 4 millions de visiteurs allemands dans ce pays.

https://www.creer-mon-business-plan.fr/business-plan/hotel-restaurant/se-lancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.